AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

lyssa r. andreas || painted smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lyssa R. Andreas»
avatar
Age : 25
That's my job :

avant d'accepter d'être un idol, andreas était mannequin : seul consolation dans le fait qu'il devait abandonner l'idée d'être photographe. aujourd'hui, la vie d'idol ne lui plaît pas autant que la photographie mais au moins, il peut se payer la vie qu'il a toujours voulue : une vie aisée. il reste très secret, évite les scandales, alors peu de paparazzi le suive : de toute façon, s'il sort, ce n'est que pour prendre des photos. rien de bien intéressant pour les autres.

What about love ? :
il n'y a plus réellement pensé depuis qu'il a quitté la norvège. sa rupture s'est tellement mal passé avec son ex-petit ami... et puis, il n'est plus aussi libre qu'avant : il doute que son agence apprécie s'il finit une nouvelle fois avec un homme.

More about me :
même s'il est un idol, andreas se considère chanceux : ses fans sont respectueuses et ne cause presque jamais de rucusse où qu'il aille. de ce fait, il peut avoir une bonne relation avec eux et il apprécie ça. du coup, il n'est pas très secret avec eux : il leur a dit qu'il était une personne très facilement anxieuse et qui craint la foule. ses concerts sont donc en général plus des rassemblements, comme un dîner de famille, plutôt qu'autre chose. même s'il apprécie ses fans, il apprécie moins son agence, qui n'est pas très ouverte d'esprit et qui le restreigne pour de nombreuses choses : toujours un garde du corps pour l'escorter de partout, il a l'impression de ne pas avoir de liberté et il déteste cette partie de son métier. il évite cependant de trop y penser : il est heureux en ce moment et adore faire de la musique, écrire des paroles, chanter - et parfois même danser. quand il a du temps libre, il sort, va voir ses amis - son meilleur ami surtout - ou s'installe dans un café pour lire. pas de quoi exciter les paparazzis, vraiment. il lui arrive aussi de rester enfermé chez lui : il n'est pas des plus sociables, alors interagir avec ses fans l'épuise rapidement, il a besoin de temps seul : il restera donc enfermé dans son studio, à jouer à des jeux vidéos, lire un livre, prendre des photos ou dormir. si le reste de la semaine, il ne peut pas se coucher avant une voire deux heures du matin, les jours de congé il se couche très tôt, voire trop tôt. il aurait préféré être seulement mannequin, pour avoir plus de temps libre, mais il n'arrivait pas réellement à décrocher de gros contrats. aujourd'hui par contre, plusieurs marques veulent de lui. quelle ironie. ça se voit quand il est anxieux, car ses mains se mettent à trembler et il est impossible pour lui de les contrôler quand ça arrive.

Rps : hiroki.

Sam 3 Mar - 0:49
Voir le profil de l'utilisateur
Lyssa Ren Andreas
NOM : Lyssa, nom de famille de sa mère, norvégienne. nom qui lui rappelle son pays autant qu'il lui fait mal. PRÉNOM(S) : Ren Andreas. ren, pour son appartenance au japon, andreas pour s'intégrer en Norvège. ÂGE : 25 ans. LIEU DE NAISSANCE : Trondheim, entre la neige et les maisons colorées, dans un cadre féerique, dans une atmosphère épurée. NATIONALITE: Nippo-norvégienne ; la famille de son père vient du japon, celle de sa mère de la norvège. SITUATION AMOUREUSE: Célibataire ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel, peut-être même pansexuel. andreas n'aime pas vraiment les labels à vrai dire. METIER/ETUDES : il a essayé de faire des études dans la photographie pour au final finir derrière l'objectif. de mannequin il est passé à idole après quelques cours de chant et aujourd'hui, les coeur s'emballent pour sa voix et ses beaux sourires sur du papier glacé.  GROUPE : Fearless guardians. AVATAR : Lee Hongbin (VIXX)
Carpe diem. Il vit au jour le jour, il profite. Loin est le temps où il s’occupait du regard des autres, où il faisait attention à leurs sentiments, où il se préoccupait d’eux avant lui, même en étant idol. Finit le temps où il se faisait passer en dernier, où il ne prenait pas soit de sa personne. Maintenant il se fait passer avant les inconnus, avant ses étrangers qui peuvent venir le voir par intérêt. Homo homini lupus est. Il observe, il scrute, avant d’adresser la parole, avant d’aller vers une personne. Il ne fait jamais le premier pas pour une amitié, il attend qu’on vienne à lui. Une fois qu’il a vu, qu’il sait, que la personne face à lui ne lui parle pas par intérêt, qu’elle n’a pas un mauvais fond, peut-être alors il pensera à se lier d’amitié. Mais il n’est pas tactile : le contact, c’est trop, il n’y arrive pas. Ou c’est lui qui doit l’initié. Il ne supporte pas être touché. Il n’est pas associable, il ne veut juste pas s’encombrer de mauvaises fréquentations. Plutôt seul que mal accompagné. Ou la compagnie des animaux lui est plus précieuse que celle des humains. Avec eux, il parle, il devient bavard, alors qu’il n’obtient pas de réponse. Mais il apprécie, pour une fois, il se sent écouté, il se sent important, plus important qu’une simple image, qu’un simple visage. Qui scribit bis legit. Il parle peu, alors il calcule ses mots. Il n’ira pas cracher sur les autres, ce n’est pas dans son vocabulaire. Les rumeurs, les mensonges, il les évite comme la peste, surtout dans sa profession. Il ne veut pas de ce genre de vie, il n’est pas comme ça. Il réfléchira toujours avant de parler, car il est très franc, parfois trop, et ça lui arrive de vexer, mais il n’aime pas ça. Faire ressentir de la douleur aux autres pour rien, futile. Le peu de fois où il parle, il le pense. Ses promesses, il ne les brise jamais. Laus propria sordet. Très modeste, il n’aime pas se faire remarquer. Andreas, il veut rester dans le paysage, être une ombre qui passe, qu’on ne remarque pas. Une ombre avec ses secrets, avec son propre monde, petit mais qui lui suffit. Il n’aime pas être le centre d’attention, non pas car il est timide, il est juste très facilement anxieux. Comment il gère la scène ? Il s’enferme dans sa bulle, il pense à Trondheim, à la neige, à ses amis d’enfances. Il ignore les cris, il ignore les visages, il ignore tout. Des crises de paniques, il en fait, de nombreuses, depuis qu’il a quitté Trondheim. Il a du mal à se dire que la nuit, sa mère n’essaye plus de le tuer. Non progredi est regredi. Il est très ambitieux. Andreas, il a des rêves pleins la tête. Il a grandi dans des paysages féeriques, parmi les fjords et sous la neige. L’art est sa muse, la raison pour laquelle il avance. Il pense encore que sa photographie est sa voie, il ne veut pas en sortir, il aime trop ça. C’est ce qui le pousse à continuer, ce rêve : alors il le fait, en passe-temps. Parce que la photographie, ça ne paye pas. Ce n’est pas comme ça qu’on se nourris. Alors au final, il fallait bien accepter ce contrat. A contre cœur mais la chanson, il aime ça. L’écriture, la guitare, la musique. Ça lui donne des frissons et petit à petit, ça devient son nouveau rêve.

- Le S à la fin de son prénom se prononce. Il déteste quand les gens l’appellent « Andréa ». Si le s est présent, c’est pour une raison.
Son deuxième prénom, Ren, est japonais, afin qu’il puisse s’identifier dans les deux pays, même s’il a toujours vécu en Norvège.

- Il répond d’ailleurs aux deux prénoms, mais il est beaucoup plus habitué à Andreas que Ren. C’est plus souvent sa famille japonaise, qui l’appelle Ren. Ou le peu d’amis japonais qu’il a. Ce prénom, il le trouve intime, alors il ne le dit pas à tout le monde. Ce n’est pas un secret, mais il n’autorise pas tout le monde à l’appeler ainsi.

- Encore aujourd’hui, il n’arrive pas à détester sa mère, malgré tout ce qu’elle a pu faire. Il a d’ailleurs longuement hésiter entre poursuivre son rêve ou partir en psychologie, pour aider les personnes avec la même pathologie que sa maman.

- Par contre, il déteste son père. Il n’est plus jamais entré en contact avec lui depuis qu’il l’a abandonné, même s’il a essayé.

- Il n’est plus entré en contact avec le garçon qui lui servait de petit ami également. Quand il lui a annoncé son départ, ça s’est très mal passé, l’autre étant trop attaché alors qu’Andreas moins.

- Malgré son passé, malgré ses nombreuses crises d’angoisse la nuit, il reste une personne très souriante. Il est rare qu’on ne le voie pas sourire, avec ses deux fossettes venant embellir son visage.

- C’est une personne assez sportive, il aime aller courir tôt le matin pour regarder le soleil se lever, puisqu’il ne dort pas beaucoup. Il a beau prendre des cachets, rien n’y fait. Par contre, il se couche très tôt. Aux alentours de 18h, il lui arrive de se mettre au lit. Ce pourquoi il ne tombe pas de fatigue.

- Il fait du sport car il est très gourmand : il aime beaucoup s’arrêter dans des pâtisseries pour prendre son petit déjeuner avant d’aller s'entraîner pour la journée ou aller à un photoshoot.
Caractère & anecdotes
(c) bird box.

PSEUDO : archimedes. ÂGE : 22 ans. PAYS : malheureusement, la france. PRESENCE: tous les jours, rps pendant les vacances/week-end. UN PETIT MOT ? : j'aurais galéré pour ce prénom, si j'avais su je me serais inscrite hier. ):
Lyssa R. Andreas»
avatar
Age : 25
That's my job :

avant d'accepter d'être un idol, andreas était mannequin : seul consolation dans le fait qu'il devait abandonner l'idée d'être photographe. aujourd'hui, la vie d'idol ne lui plaît pas autant que la photographie mais au moins, il peut se payer la vie qu'il a toujours voulue : une vie aisée. il reste très secret, évite les scandales, alors peu de paparazzi le suive : de toute façon, s'il sort, ce n'est que pour prendre des photos. rien de bien intéressant pour les autres.

What about love ? :
il n'y a plus réellement pensé depuis qu'il a quitté la norvège. sa rupture s'est tellement mal passé avec son ex-petit ami... et puis, il n'est plus aussi libre qu'avant : il doute que son agence apprécie s'il finit une nouvelle fois avec un homme.

More about me :
même s'il est un idol, andreas se considère chanceux : ses fans sont respectueuses et ne cause presque jamais de rucusse où qu'il aille. de ce fait, il peut avoir une bonne relation avec eux et il apprécie ça. du coup, il n'est pas très secret avec eux : il leur a dit qu'il était une personne très facilement anxieuse et qui craint la foule. ses concerts sont donc en général plus des rassemblements, comme un dîner de famille, plutôt qu'autre chose. même s'il apprécie ses fans, il apprécie moins son agence, qui n'est pas très ouverte d'esprit et qui le restreigne pour de nombreuses choses : toujours un garde du corps pour l'escorter de partout, il a l'impression de ne pas avoir de liberté et il déteste cette partie de son métier. il évite cependant de trop y penser : il est heureux en ce moment et adore faire de la musique, écrire des paroles, chanter - et parfois même danser. quand il a du temps libre, il sort, va voir ses amis - son meilleur ami surtout - ou s'installe dans un café pour lire. pas de quoi exciter les paparazzis, vraiment. il lui arrive aussi de rester enfermé chez lui : il n'est pas des plus sociables, alors interagir avec ses fans l'épuise rapidement, il a besoin de temps seul : il restera donc enfermé dans son studio, à jouer à des jeux vidéos, lire un livre, prendre des photos ou dormir. si le reste de la semaine, il ne peut pas se coucher avant une voire deux heures du matin, les jours de congé il se couche très tôt, voire trop tôt. il aurait préféré être seulement mannequin, pour avoir plus de temps libre, mais il n'arrivait pas réellement à décrocher de gros contrats. aujourd'hui par contre, plusieurs marques veulent de lui. quelle ironie. ça se voit quand il est anxieux, car ses mains se mettent à trembler et il est impossible pour lui de les contrôler quand ça arrive.

Rps : hiroki.

Sam 3 Mar - 1:07
Voir le profil de l'utilisateur
Le sang s’étale lentement sur le sol, son cœur bat tellement fort qu’il le sent dans ses tempes, ses mains deviennent moites, sa respiration se saccade. Lentement, sa vue se trouble elle aussi. Il ne sait pas comment réagir et petit à petit, ses sens se perdent. Ses jambes finissent par le lâcher et ses mains se recouvrent de ce liquide maintenant devenu froid. La nuit est tombée depuis un long moment à Trondheim et la seule lumière qui filtre à travers la fenêtre de la cuisine est celle de la lune. Cette lumière blanchâtre, qui illumine le corps inanimé de sa mère.

Ce sang qui recouvre le sol de la cuisine provient de ses poignets, alors qu’un couteau toujours rougit git à côté d’elle. Il ne comprend. Pourquoi aurait-elle fait une chose pareille ? Au fond, il en connaît la raison. Au fond, il sait que c’est de sa faute. Elle ne voulait plus le voir, elle le détestait autant qu’elle l’aimait. Il l’avait trop poussé à bout ces derniers temps. Tout d’un coup, ce sang sur ses mains, il le comprenait. Il avait trouvé sa place.

A long time ago.

Il n’a que cinq ans quand la première dispute entre ses parents éclate. Andreas n’a jamais su pourquoi, il n’a jamais su comment mais en quelques secondes, il se retrouve avec un éclat de verre planté dans la main. Sans plus attendre, ils partent pour l’hôpital lui et son père : sa mère reste dans la maison, à casser de nombreuses choses, sous une crise de colère. Depuis ce jour, son père a dit qu’il voulait toujours le protéger, mais il n’a jamais su comment. Sous les hurlements de sa femme, il se tais rapidement, la laisse crier à s’en rendre aphone, la laisse casser tout ce qu’elle veut, la laisse même lui lever la main dessus une fois. Puis deux fois. Trois fois. Lentement, son père arrête tout simplement d’essayer de faire quoi que ce soit face aux crises de sa femme, qui a été diagnostiqué schizophrène mais qui refuse de prendre ses médicaments. Il en vient même à arrêter d’agir comme un mari, de toute façon, sa femme le trompe tellement que ça ne sert à rien : au moins deux fois par semaine, elle sort, reviens puant l’alcool et à moitié habillée. Puis, il arrête d’agir comme un père. Andreas, il vit de cette manière jusqu’à ses 14 ans, où tout devient pire. À ses 14 ans, son père quitte la demeure familiale pour ne plus revenir, le lançant seul pour s’occuper de sa mère.

C’est tellement dur pour Andreas de gérer ses cours et la maladie mentale de sa mère, car quand il rentre d’une longue journée, il arrive qu’elle lui demande qui il est. Pourquoi il est dans sa maison et rapidement, les hurlements reviennent. Dans ce genre de moment, Andreas, il part chez un ami pour la nuit, mais ce n’est pas pour autant qu’il parle de ce qui se passe dans sa maison. Au contraire, personne n’est au courant. Ses grands-parents japonais sont retournés vivre à Tokyo et ses grands-parents norvégiens, du côté de sa mère, ne veulent plus la voir : eux non plus n’ont pas su gérer la maladie de leur fille.

La situation devient tellement grave, qu’il en vient à simplement ignorer sa mère. Il s’enferme dans sa chambre, la barricade avec tout ce qu’il peut trouver jusqu’à ce qu’il y installe un verrou. Puis il met la musique à fond, pour étouffer les bruits que sa mère fait : ceux des coups contre la porte, ses cris, ce qu’elle casse, pour ne pas changer. La seule échappatoire pour Andreas devient son petit ami. Du moins, le garçon avec lequel il couche régulièrement : il n’a aucun sentiment pour lui, Andreas, mais il l’utilise, comme moyen d’oublier. C’est dégueulasse, mais il s’en fiche : de toute façon, dans quatre mois, il repart vivre au Japon.  Dans un mois il finit ses études, obtiens son diplôme, fait la fête jusqu’à en vomir partout, puis il prend l’avion pour Tokyo. Il sait qu’il a de la famille là-bas, qu’il peut être accueillit. De la meilleure vie qu’il pourrait avoir là-bas, bien meilleure que celle-ci. Même si apparemment, le Japon sombre dans le chaos, même si ce n’est plus les éloges que disaient ses grands-parents au sujet du pays. Pourtant, il a toujours aimé Trondheim : ses paysages enneigés, ses maisons colorées, ses fjords. Il adore la Norvège Andreas, il s’y sent bien. Mais pas quand il aperçoit sa mère.

Sa mère, qui finit par apprendre sa relation avec ce garçon. En même temps, avec tous ces essais pour entrer dans sa chambre, il fallait bien qu’elle réussisse un jour. Bien sûr, c’est quand il est avec lui. Entrain de l’embrasser. D’essayer d’aller plus loin même.

Et une nouvelle fois, sa mère se met à hurler. Franchement, à ce niveau, il en a juste marre Andreas. Elle se met à lui sortir tous les versés de la bible qu’elle connaît. Lui dire qu’avec ce qu’il fait, il devient l’esclave de Lucifer. Qu’il va ramener l’apocalypse sur la Norvège pour ses péchés. Elle part vraiment très loin et Andreas n’est même pas impressionné. Ça lui fait mal, c’est sa mère, c’est elle qui lui a donné la vie. Mais il n’y arrive pas. Il n’y arrive plus.

Nowadays.

Oui, ça doit être certainement sa faute. Ça ne l’étonnerait pas que sa mère se soit suicidée à cause de lui. Elle était tellement contre son attirance pour les hommes, qu’elle aurait préféré en mourir. Après tout, elle n’a jamais réussi à le blesser comme elle a essayé de nombreuses fois, en plein milieu de la nuit, toujours un couteau à la main, toujours à prier avant d’essayer de lui assener le coup fatal. Mais elle n’a jamais réussi. Il s’est toujours réveillé avant.

Mais il laisse tout ça derrière lui, Andreas. Sans regret. Il a essayé, pendant 6 ans il a essayé de s’occuper de sa mère. Alors dans l’avion pour Tokyo, il prend une grande inspiration et il a l’impression de revivre. Un sourire vient éclairer son visage marqué par la haine que sa mère porte pour lui, alors qu’elle n’a jamais été aimante envers lui.

Son installation dans la capitale lui donne l’impression d’achever un rêve. Il s’installe chez ses grands-parents, et reprends ses études, travaillant à côté comme serveur dans un restaurant. Ça fait aujourd’hui 4 ans qu’il est ici et sa vie a bien changé : ses études de photographie ont mal tourné. Quand ses grands-parents sont morts, quelques mois après qu’il soit arrivé, il n’avait plus de quoi payer le loyer. Alors il a accepté de faire mannequin pour une photographe qu’il connaissait. Ses photos se sont bien vendues, il a bien gagné, il a pu se trouver un petit appartement.

Puis il a été remarqué pour son visage par une agence, ces agences qui forment les stars de demain. Il a presque été harcelé, des coups de téléphones le matin comme le soir. Puis les contrats de mannequinat se sont fait maigres, alors il a accepté. Il était sûr d’avoir une vie aisée ainsi. Et il n’a pas eu tord.
Tale as old as time.
Saitou Hiroki» Admin ♥
avatar
That's my job : Idole


What about love ? :
More about me :

ϟ Le métier d'idole ne lui convient plus depuis quelques années. Il est forcé de continuer car son manager le fait chanter ϟ Il prend des vitamines en comprimés, ainsi que des antidépresseurs - ce que personne ne sait, pas même son manager ϟ On lui a tellement inculqué que l'image était importante qu'il en prend grand soin ϟ Son manager l'a giflé une fois. Depuis il n'ose plus le contrarier et obéit à la moindre de ses demandes ϟ Il est attiré par les hommes, mais refuse de l'admettre. De plus, il est effrayé à l'idée que cela se sache ϟ Il lit beaucoup de mangas ou de romans policiers ϟ Il a développé une anxiété sociale à cause de la pression médiatique, et des fans ϟ Il a abandonné l'idée de pouvoir se sortir de ce cauchemar un jour ϟ Il est allergique au pollen
ϟ Il a peur des insectes ϟ Il est assez tactile avec les personnes en qui il a confiance ϟ Il est gaucher



Sam 3 Mar - 1:14
Voir le profil de l'utilisateur
BIENVENUUUUUUUUUUUUE !!! :kiss: :kiss:



Je suis trop trop contente que tu sois là fufufu !
Bon, pas courage pour la fiche vu qu'elle est finie *meurt* j'aime toujours autant ce perso btw ** J'espère que tu t'amuseras bien avec lui :heart:  :heart:



Ouais j'étais obligée de sortir les gifs de nouveau

_________________
One of the greatest tragedies in life is to lose your own sense of self and accept the version of you that is expected by everyone else.
Nakajima Hana»
avatar
Age : 24
That's my job :
Chercheuse de travail, et sûrement d'un but dans la vie.



Before all



What about love ? :

Mon unique et seul amour est la nourriture, je découvre peu à peu la joie des papilles, la douceur du palais.. et c'est l’extase.
More about me : • Une vision parfaite à chaque œil elle a commencé par le bas de l'échelle avant de devenir sniper.
• Trois fractures aux jambes, quatre aux poignets, et une à la côte, on peut dire que l'armée a été éprouvante mais jamais elle n'a baissé les bras.
• Elle ne peut boire qu'une bière, plus et elle devient incontrôlable.
• Une fois, un homme a voulu l'entraîner dans sa chambre sous peine qu'elle était une femme parmi des hommes et que c'est ce qu'elle cherchait, il a fini par ne plus pouvoir marcher pendant trois jours et s'est fait immédiatement renvoyer.
• Mais dernièrement suite à une mission, elle fut blessée au genou et une opération fut nécessaire détruisant une carrière de militaire par la même occasion.
• N'ayant plus de travail elle doit réapprendre à vivre et savoir ce qu'elle veut faire, mais les choix sont trop nombreux et elle n'a jamais pensé ainsi.
• Elle se casse la figure en talon et ne parlons pas de drague.. elle ne sait ni ne connaît rien à tout ça.
• Plusieurs cicatrices décorent son corps mais elle n'en porte pas attention et ne pense pas cela disgracieux, elle en est fière... pour le moment.
• A partir de huit ans elle n'a plus pleuré. Pour rien. Seule une fois, en partant pour l'armée. Le reste de sa vie, elle a enfermé la douleur et la transformé en rage de vaincre les obstacles.

Sam 3 Mar - 1:32
Voir le profil de l'utilisateur
J'allais dire bienvenu etc etc .. et bim je vois quoi ta fiche finie.. ok tu m'as terrassée xDD
Bienvenu ici quand même dis donc !!! Speedy !! :hero: :heart: :heart:

J'ai entendu votre lien et sache que ... je vous aime fort je vais vous stalker et vous aimer voilà.. Tu viens d'entrer dans mon harem MOUHAHAHA

Non je rigole ( ou pas ) amuse toi bien ;) :please:
Tachibana Keisuke» Admin ♥
avatar
Age : 26
That's my job :
Il est photographe, et passionné de photographie depuis sa plus tendre enfance.


What about love ? :
Il est célibataire depuis quelques temps à présent. Il ne cherche pas spécialement à rencontrer l'amour, chacune de ses relations s'étant toutes mal terminées toutefois il ne le fuit pas non plus.




More about me :
Sa mère a quitté la maison alors qu'il n'était qu'un enfant. Ce sont son père et son frère, Kota, qui se sont occupés de lui. Aujourd'hui, il partage son appartement avec son aîné • Il ne peut pas faire d'activités trop intenses à cause de gros problèmes de santé • Il sait jouer du piano et de la guitare. Aussi un petit peu de violon, mais uniquement les bases • Il est passionné de photographie. Rares sont les fois où il ne porte pas sa caméra avec lui.



Il est très habile de ses mains, que cela soit pour construire des objets avec du papier, pour jouer d’un instrument de musique, pour concevoir, réparer... Peut-être parce que privé de nombreuses choses, il avait du trouver d’autres moyens pour s’occuper et à force, c’en était devenu un talent.



Il a vécu deux ans aux Etats Unis, il est parti pendant sa dernière année de lycée • Même si à cause de ses mensonges, beaucoup de gens lui ont tourné le dos, Keisuke ne s'est jamais arrêté de mentir. C'est son unique moyen de protection. • L'idée de mourir lui fait extrêmement peur. Ca lui arrive quelques fois d'en faire des cauchemars





Sam 3 Mar - 9:33
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue :boing: :boing:

C'est coool que tu sois venue ici :heart: bon bah amuse-toi bien parmi nous hein ? :rainbow: Vu que la fichette est finie ahah, je lirais ça tout à l'heure, là je suis juste de passage mais voilà :heart:

Si tu as des questions tout ça tout ça, tu sais où sonner :love4:
Lyssa R. Andreas»
avatar
Age : 25
That's my job :

avant d'accepter d'être un idol, andreas était mannequin : seul consolation dans le fait qu'il devait abandonner l'idée d'être photographe. aujourd'hui, la vie d'idol ne lui plaît pas autant que la photographie mais au moins, il peut se payer la vie qu'il a toujours voulue : une vie aisée. il reste très secret, évite les scandales, alors peu de paparazzi le suive : de toute façon, s'il sort, ce n'est que pour prendre des photos. rien de bien intéressant pour les autres.

What about love ? :
il n'y a plus réellement pensé depuis qu'il a quitté la norvège. sa rupture s'est tellement mal passé avec son ex-petit ami... et puis, il n'est plus aussi libre qu'avant : il doute que son agence apprécie s'il finit une nouvelle fois avec un homme.

More about me :
même s'il est un idol, andreas se considère chanceux : ses fans sont respectueuses et ne cause presque jamais de rucusse où qu'il aille. de ce fait, il peut avoir une bonne relation avec eux et il apprécie ça. du coup, il n'est pas très secret avec eux : il leur a dit qu'il était une personne très facilement anxieuse et qui craint la foule. ses concerts sont donc en général plus des rassemblements, comme un dîner de famille, plutôt qu'autre chose. même s'il apprécie ses fans, il apprécie moins son agence, qui n'est pas très ouverte d'esprit et qui le restreigne pour de nombreuses choses : toujours un garde du corps pour l'escorter de partout, il a l'impression de ne pas avoir de liberté et il déteste cette partie de son métier. il évite cependant de trop y penser : il est heureux en ce moment et adore faire de la musique, écrire des paroles, chanter - et parfois même danser. quand il a du temps libre, il sort, va voir ses amis - son meilleur ami surtout - ou s'installe dans un café pour lire. pas de quoi exciter les paparazzis, vraiment. il lui arrive aussi de rester enfermé chez lui : il n'est pas des plus sociables, alors interagir avec ses fans l'épuise rapidement, il a besoin de temps seul : il restera donc enfermé dans son studio, à jouer à des jeux vidéos, lire un livre, prendre des photos ou dormir. si le reste de la semaine, il ne peut pas se coucher avant une voire deux heures du matin, les jours de congé il se couche très tôt, voire trop tôt. il aurait préféré être seulement mannequin, pour avoir plus de temps libre, mais il n'arrivait pas réellement à décrocher de gros contrats. aujourd'hui par contre, plusieurs marques veulent de lui. quelle ironie. ça se voit quand il est anxieux, car ses mains se mettent à trembler et il est impossible pour lui de les contrôler quand ça arrive.

Rps : hiroki.

Sam 3 Mar - 14:17
Voir le profil de l'utilisateur
@Hiroki : Merciiiiiiiii :roll: :roll: et of course que je vais bien m'amuser avec lui, c'est andreas, je l'aime ce perso, je le chéri.  :heart: :heart:

paske j'étais obligée aussi:
 

@Hana : Oui j'étais ready en m'inscrivant xDD Merci pour le bienvenu en tout cas. :heart: J'me fais déjà inviter dans un harem et j'suis pas encore accepté, c'est beau ça. 

@Keisuke : Il fallait que je vienne ! j'aimais trop andreas pour ne pas le jouer  :please3: merci pour le message de bienvenu en tout cas ! :heart: :heart:
Nakajima Hana»
avatar
Age : 24
That's my job :
Chercheuse de travail, et sûrement d'un but dans la vie.



Before all



What about love ? :

Mon unique et seul amour est la nourriture, je découvre peu à peu la joie des papilles, la douceur du palais.. et c'est l’extase.
More about me : • Une vision parfaite à chaque œil elle a commencé par le bas de l'échelle avant de devenir sniper.
• Trois fractures aux jambes, quatre aux poignets, et une à la côte, on peut dire que l'armée a été éprouvante mais jamais elle n'a baissé les bras.
• Elle ne peut boire qu'une bière, plus et elle devient incontrôlable.
• Une fois, un homme a voulu l'entraîner dans sa chambre sous peine qu'elle était une femme parmi des hommes et que c'est ce qu'elle cherchait, il a fini par ne plus pouvoir marcher pendant trois jours et s'est fait immédiatement renvoyer.
• Mais dernièrement suite à une mission, elle fut blessée au genou et une opération fut nécessaire détruisant une carrière de militaire par la même occasion.
• N'ayant plus de travail elle doit réapprendre à vivre et savoir ce qu'elle veut faire, mais les choix sont trop nombreux et elle n'a jamais pensé ainsi.
• Elle se casse la figure en talon et ne parlons pas de drague.. elle ne sait ni ne connaît rien à tout ça.
• Plusieurs cicatrices décorent son corps mais elle n'en porte pas attention et ne pense pas cela disgracieux, elle en est fière... pour le moment.
• A partir de huit ans elle n'a plus pleuré. Pour rien. Seule une fois, en partant pour l'armée. Le reste de sa vie, elle a enfermé la douleur et la transformé en rage de vaincre les obstacles.

Sam 3 Mar - 22:06
Voir le profil de l'utilisateur
Je te jure c’est moi qui vous remercie :3 :youhou:
Tachibana Keisuke» Admin ♥
avatar
Age : 26
That's my job :
Il est photographe, et passionné de photographie depuis sa plus tendre enfance.


What about love ? :
Il est célibataire depuis quelques temps à présent. Il ne cherche pas spécialement à rencontrer l'amour, chacune de ses relations s'étant toutes mal terminées toutefois il ne le fuit pas non plus.




More about me :
Sa mère a quitté la maison alors qu'il n'était qu'un enfant. Ce sont son père et son frère, Kota, qui se sont occupés de lui. Aujourd'hui, il partage son appartement avec son aîné • Il ne peut pas faire d'activités trop intenses à cause de gros problèmes de santé • Il sait jouer du piano et de la guitare. Aussi un petit peu de violon, mais uniquement les bases • Il est passionné de photographie. Rares sont les fois où il ne porte pas sa caméra avec lui.



Il est très habile de ses mains, que cela soit pour construire des objets avec du papier, pour jouer d’un instrument de musique, pour concevoir, réparer... Peut-être parce que privé de nombreuses choses, il avait du trouver d’autres moyens pour s’occuper et à force, c’en était devenu un talent.



Il a vécu deux ans aux Etats Unis, il est parti pendant sa dernière année de lycée • Même si à cause de ses mensonges, beaucoup de gens lui ont tourné le dos, Keisuke ne s'est jamais arrêté de mentir. C'est son unique moyen de protection. • L'idée de mourir lui fait extrêmement peur. Ca lui arrive quelques fois d'en faire des cauchemars





Dim 4 Mar - 14:03
Voir le profil de l'utilisateur

© blend & every


Tu es validé(e) !


Je connaissais déjà la fichette mais j'aime toujours :inlove2: il a tellement pas eu la vie facile jpp :heart: :heart: *le caline* Par contre, petit détail, au Japon, on ne peut avoir qu'une seule nationalité, donc il faudra qu'il en choisisse une, donc pour ma part je considère que ce que tu as noté sont simplement ses origines :heart: Amuse-toi bien et si tu as des questions, n'hésites pas !! :love4:

Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Tokyo puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship. De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec eux, tu peux aussi te créer un téléphone. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !  :heart:
©️ _Viviie.


lyssa r. andreas || painted smile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The wrong side of heaven  :: First steps :: Présentations :: Présentations recalées-