AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Kitamura Kou | Et tout redevint poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Jeu 8 Mar - 18:26
Voir le profil de l'utilisateur
Kitamura Kou
NOM : Kitamura. Un nom qui ne lui appartient pas. Un nom vide d'origines. Vide de souvenirs. Vide de vie. Un nom pour faire joli. PRÉNOM(S) : Kou. Un prénom qui n'a ni rêves, ni ambitions. Un prénom que ses parents n'avaient jamais prononcé. Un prénom juste parce qu'il en faut bien un. ÂGE : 24 ans. LIEU DE NAISSANCE : Osaka. NATIONALITE: Il est 100% japonais. SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel - il est du genre à penser qu'on ne tombe pas amoureux d'un sexe mais d'une personne. METIER/ETUDES : Infirmier. Il a toujours voulu faire d'aider les autres son métier. Il aurait pu devenir médecin ou chirurgien, sauf qu'être infirmier lui donne l'impression d'être plus proche des patients. GROUPE : Fallen angels. AVATAR : Iwata Takanori [3JSB]

Calme ϟ Craintif ϟ Frileux ϟ Sensible ϟ Discret ϟ Maniaque ϟ Prudent ϟ Tolérant ϟ Sociable ϟ A l'écoute ϟ Incertain

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun.
ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche.
ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention.
ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert.
ϟ Il a tout le temps froid.
ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir.
ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur.
ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains.
ϟ Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père.
ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère.
ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux.
ϟ Il n'est pas très sportif.
ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine.
ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence.
Caractère & anecdotes
(c) bird box.

PSEUDO : Chonchon. ÂGE : 25 ans. PAYS : FaiblesseLand. Un beau pays j'vous assure ! PRESENCE: 7/7. UN PETIT MOT ? :  :heart:  :heart:  :heart:
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Jeu 8 Mar - 18:26
Voir le profil de l'utilisateur
On ne choisissait pas sa famille, Kou pouvait en témoigner. Probablement que s'il avait pu, il aurait opté pour d'autres parents. Probablement que s'il avait pu, il aurait demandé à être épargné, quitte à implorer, à supplier, de ne pas naître. On ne choisissait pas sa famille, et dans son cas, Kou l'avait subi. Il avait subi le choix du sort, le choix du destin de le placer dans les bras de cette femme. Il avait subi le choix cruel du hasard de lui attribuer cet homme comme père. Cela aurait pu être un autre, cela aurait pu être quelqu'un de plus doux, de plus aimant, de plus attachant. Mais non, il avait fallu que cela soit lui. Pourquoi ? Il n'était même pas encore né que l'on avait décidé qu'il ne le méritait pas une vie tendre et paisible. Il poussa à peine son premier cri que l'on décréta qu'il ne pourra jamais avoir une enfance comme les autres. Qu'il ne pourra jamais lire de la fierté ou de l'amour dans le regard de son paternel. Il prit sa première respiration et on le prédestina à un vie de soupirs et de larmes.
Il n'avait même pas encore ouvert les yeux que l'on voulait déjà qu'il les laisse fermer.

Pourtant sa vie aurait pu être merveilleuse. Elle aurait pu être comme les autres l'imaginaient. Elle aurait pu être pleine et calme. Elle aurait pu être longue et sans embûches. Elle aurait pu être le total contraire de ce qu'il avait vécu. Mais comment espérer une vie sereine quand le père de famille était en réalité le chef d'un clan réputé pour ses crimes ? Comment espérer une vie tranquille en sachant que le sang qui coulait dans ses veines était celui d'un malfrat, d'un bandit, d'un tueur et de peut-être pire encore ? Comment grandir en toute insouciance quand l'homme qui était supposé être son père voulait faire de lui un monstre ?
Son père voulait le façonner à son image. Il voulait qu'il soit sa copie exacte. Il comprit bien vite que le caractère de sa progéniture était totalement différent du sien. Kou était un petit garçon calme et souriant. Il suivit les règles de la vie à la lettre et respectait ses aînés ainsi que la nature. Il était serviable et droit. Il paraissait ne pas comprendre le but de la violence. Il paraissait ne pas saisir la situation dans laquelle il était. Il donnait l'impression de ne pas comprendre ce que représentait le nom Takenaka. Il ne semblait pas saisir le poids qui pesait sur ses épaules. Il était trop jeune pour s'en rendre compte. Il était trop jeune pour vouloir apprendre à se battre plutôt que d'aller jouer. Il était trop jeune, et bien qu'il suivait les ordres de son géniteur, ce n'était jamais assez. Il était docile, Kou. Il ne répondait jamais. Il ne cherchait pas à se justifier non plus. Il semblait souvent dans la lune. Rêveur, il s'imaginait devenir tout un tas de choses. Vétérinaire, pilote, aventurier... Il se voyait déjà sauver des vies. Il se voyait du côté des gentils. Il était trop doux, Kou. Il était trop souriant et trop poli parfois. Il était trop tendre avec les autres et trop ouvert. Il n'inspirait pas la peur, au contraire, on lui donnait plutôt la tendresse.
Peu importait la manière dont on voyait les choses, Kou ne ressemblait pas du tout à son père. Il n'était pas comme lui. Il était loin de l'être. Il était son total opposé.

Ce qui ne plaisait pas à son père. Ce n'était pas ce genre d'enfant qu'il voulait. Oh, bien sûr, il n'était pas idiot au point de croire qu'à peine né son enfant serait un as du crime. Mais Kou semblait tellement différent de l'image qu'il avait en tête. Kou était tellement le contraire de ce qu'il aurait voulu qu'il soit. Plusieurs fois il tenta d'initier son fils au combat. Plusieurs fois il l'amena devant un professeur afin qu'il lui apprenne à se battre. A chaque fois, il échoua. Kou n'était pas intéressé. Il ne comprenait pas. Il ne voulait pas. Il n'y arrivait pas non plus. Il paraissait trop faible pour pouvoir y parvenir. Plusieurs fois, il tenta de lui inculquer l'art du mensonge. Mais Kou ne mentait pas. Ca aussi, il n'y arrivait pas. Il ne maîtrisait pas cette langue-là, et était toujours perturbé quand il prononçait des choses totalement fausses.
Il était trop jeune, il était à peine un petit garçon, et on voulait qu'il soit déjà un homme.
Son père aurait pu s'arrêter là, et comprendre que ce monde-là n'était pas celui de Kou. Il aurait dû s'en apercevoir et plutôt que de forcer, il aurait dû reculer. Hors le chef de famille ne reculait jamais, et ce n'était pas son fils qui le ferait faire son premier pas en arrière. Ce n'était pas au monde de s'adapter à Kou, mais à Kou de s'adapter au monde. Non. C'était à Kou de s'adapter à ce que son père voulait. S'il était là, c'était pour répondre aux attentes de ses géniteurs. S'il était là, c'était pour offrir une continuité à la famille, pour permettre au clan de ne jamais s'épuiser et de ne pas finir dans des mains inconnues. Hors peu importait les efforts qu'il mettait en place, Kou n'apprenait rien. Il ne retenait rien. Il n'y arrivait pas.
Et la mère fut accusée. Si l'enfant était aussi lâche et faible, c'était à cause d'elle. Elle était la raison du comportement de leur fils. Parce qu'elle était trop gentille avec lui. Parce qu'elle lui souriait trop souvent. Parce qu'elle agissait comme une mère. C'était de sa faute si Kou n'était pas comme son père le voudrait. Elle était la cause de toute cette déception. Elle était la cause de cette erreur qu'était leur fils. Elle était celle qui l'avait fait ainsi. Elle était alors celle à pointer du doigt. Ce que son père ne manquait pas de faire à chaque fois que son garçon ratait quelque chose. A chaque fois qu'il riait, souriait, s'amusait. C'était elle, la fautive.
Et si son père voulait que Kou devienne à son image, sa mère devait partir.

Ce qu'elle fit, son mari la forçant de quitter la maison familiale, la menaçant presque. Le garçon avait 8 ans quand sa génitrice quitta le domicile. Il avait 8 ans quand elle s'en alla, le laissant dans une confusion flagrante. Encore aujourd'hui, il ne savait pas pourquoi elle partit. Encore aujourd'hui, il ne savait pas la vraie raison de son départ. Cela changeait-il quelque chose ? Non. Parce que même s'il savait, cela ne rendrait pas la suite plus agréable.

La mère du garçon enfin loin de la maison, son père changea sa manière de faire. Il allait élever son enfant avec plus de dureté et de sévérité. Il allait l’élever comme il l'entendait pour le faire devenir celui qu'il voulait. S'il s'était montré insistant avant, il l'était encore plus à présent. S'il s'était montré parfois sauvage dans ses mots avant, il se montra sauvage dans ses gestes maintenant. La peau du garçon devint parsemé de tâches bleutées ou rougeâtres. La voix de son père devint plus rageuse, plus folle, à chaque fois qu'il s'exprimait pour lui faire entrer quelque chose dans la tête. Les mots qu'il avait à son égard étaient de plus en plus durs, s'accompagnant parfois d'insultes et de syllabes peu chaleureuses. Les mouvements violents à son encontre se firent de plus en plus fréquents. Des doigts rencontraient sa joue sans qu'il n'ait rien demandé. Une main se saisissait de son bras pour le secouer. Il n'avait pas vraiment un jour de répit. Il n'avait pas vraiment un instant à lui pour souffler. Son père était toujours là. Et même si, par chance, il ne le frappait pas, il lui déclarait des mots douloureux. Des mots qu'un enfant ne souhaiterait jamais entendre de la bouche de son père. Des mots qu'un enfant ne devrait même pas écouter. Plus le temps passait, plus la peur le tiraillait. Plus les jours s'écoulaient, plus la crainte d'être blessé le tétanisait.
Ses visites à l'hôpital furent soudainement plus courantes. Son dossier médical s'épaississait lentement. A 10 ans, il se cassa le bras. La cause ? Il était tombé d'un arbre, d'après son père. La coupure qu'il venait de se faire ? Il avait voulu cuisiner pour lui faire plaisir. Ce bleu sur sa joue ? Il s'était battu à l'école. Cette marque dans son cou ? On l'avait attaqué alors qu'il rentrait des cours. A 12 ans, il eut des côtes fêlées. Pourquoi ? Un accident de vélo. Des excuses, son père en avait toujours des tas pour couvrir ses traces. Son fils le dégoûtait, et rien que le voir l’écœurait. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Il ne faisait pas d'efforts pour être comme son père le souhaitait. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même, il ne donnait pas son maximum pour coller à l'image du fils parfait que son père imaginait. Sa mère n'était plus là, elle ne pouvait plus être la fautive. Le seul fautif alors, c'était l'enfant.
Si certains restaient silencieux et n'osaient pas lui poser de questions, d'autres ne se gênaient pas pour le faire. Sauf que bien souvent, Kou n'était jamais seul avec un médecin ou une infirmière. Il n'était jamais livré à lui-même. On ne le laissait pas parler de ce qu'il s'était passé. C'était toujours son père qui décrivait la scène, ou le sous-fifre de son paternel qui l'accompagnait. Et de toute façon, même s'il en avait l'occasion, Kou restait silencieux. Il était bien trop effrayé par son père pour dire quoi que ce soit. Il avait bien trop peur de ce qu'il pourrait lui faire s'il ouvrait la bouche. Alors il restait muet.
Quand on lui demandait ce qu'il lui était arrivé à l'école, il répétait ce que son père avait dit. Ou il inventait une nouvelle aventure dans laquelle il se serait pris les pieds dans le tapis, ou dans laquelle il aurait dévalé les escaliers de sa maison. Quand ses ami(e)s le questionnaient sur cette marque qui s'affichait sur sa peau, ou sur ces bleus qui décoraient son corps, Kou détournait le sujet. Il souriait de la manière la plus douce qu'il pouvait et répondait simplement qu'il était maladroit. Quand ses professeurs l'interrogeaient, il leur expliquait qu'il ne faisait jamais attention où il mettait les pieds. Et pour appuyer cette excuse, il dégringola volontairement dans les escaliers. Cette chute, sous témoins, permit de faire taire les questions.

Le temps passait mais la violence de son père ne semblait pas s'arrêter. A 15 ans, sous un excès de colère, il entraîna son fils dans sa chambre, l'agrippant par les cheveux avant de le balancer sur son lit. Les insultes pleuvaient, les coups aussi. La ceinture de son paternel lui laissa une cicatrice dans le dos. Ses poings lui laissèrent des marques invisibles sur tout le corps. Des marques dont lui seul connaissaient l'emplacement exact. Son corps se rappelait de chaque impact. Certains laissèrent une empreinte, d'autres non. La peur se déversait dans son sang. Les larmes roulaient silencieusement sur ses joues une fois le soir venu. Les questions défilaient dans ses pensées à chaque fois que son père s'agaçait. Les mots restaient bloqués à chaque fois que son paternel lui faisait comprendre qu'il ne pourrait jamais partir. Qu'il ne pourrait jamais sortir de cette maison et porter le nom de Takenaka aussi dignement qu'il le devrait. Qu'il ne pourrait jamais vivre la vie qu'il voulait parce que sa vie, c'était ça. C'était cette maison, c'était ce nom, c'était ce clan. Et rien d'autre.
Dans la même année, son père lui mit une arme entre les mains. Arme qu'il ne put tenir que quelques secondes à peine. Geste qui prouva une nouvelle fois à son géniteur qu'il ne sera jamais le successeur parfait qu'il voulait.

Il avait 16 ans, et il avait déjà perdu tout espoir. Il supposait, qu'un jour, il allait finir par mourir sous les coups de son propre père. Il espérait presque ce jour vienne. Il pensait que tout était fini, que personne ne viendrait jamais l'aider.
Sauf qu'il se trompa. Une main lui fut tendue. Une main qu'il accepta de prendre. Celle d'un policier. Celle du policier qui était venu le voir plusieurs fois à l'hôpital. Celle de cet homme qui semblait inquiet pour sa vie. Celle de cet homme qui lui proposa cette aide tant attendue. Il pouvait l'aider. Il allait l'aider. Il mettrait son père derrière les barreaux, à condition qu'il témoigne, qu'il dénonce ses mauvais traitements. Offre alléchante mais totalement hors de portée pour l'adolescent. Il savait que son père ne risquait s'il venait à l'accuser. Ses avocats se feraient une joie de le rendre libre à joie, et son paternel se ferait une joie de lui refaire le portrait. Trop dangereux. Trop terrifiant. Kou était trop tétanisé pour oser s'affirmer ainsi devant son père.
Le filet d'espoir qu'il avait entraperçut commença à s'effondrer.

Jusqu'à ce qu'il eut vent d'une grosse affaire qui allait avoir lieu. Il savait que son père serait présent sur place et voyait là un moyen de se débarrasser de lui sans pour autant se mettre en avant. Il en informa le policier, et tout fut mis en place pour couper court à l'échange qui aurait dû avoir lieu. Son père fut libéré dans la soirée, mais le clan fut affaibli pour ce contrat non scellé.
A chaque fois qu'il apprenait qu'un marché de ce genre allait être conclu, il s'assurait d'informer le policier en toute discrétion. Le doute se mit à planer parmi les membres du clan de son père. Certains disaient qu'un policier était infiltré. D'autres disaient qu'il s'agissait d'un membre d'un clan ennemi qui marchait dans leur rang. Tout le monde soupçonnait tout le monde. Son père n'était plus aussi tranquille qu'il l'avait toujours été. Chaque affaire qu'il essayait vainement de conclure échouait. Bien sûr, il libérait sa frustration sur son fils. Fils qu'il ne soupçonnait pas non plus.

A la fin de cette même année, après des journées éprouvantes et douloureuses, son père fut enfin arrêté. Ce jour-là, son géniteur comprit qui était derrière tout ça. On comprit alors que le fils du chef était derrière tout ça. Qu'il avait tout manigancé en silence pour que le clan en arrive à cette conclusion. Désastreuse pour les membres. Agréable pour la police, et pour Kou. Son père jura de se venger.
Malheureusement, tout ne pouvait pas forcément bien se passer. Le policier informa Kou que certains membres du clan réussirent à s'échapper ou à être libérés.

La personne qu'il était fut retrouvée morte, à 18 ans, dans un appartement incendié en plein centre ville. Ce crime fut relayé par les médias, et la police accusa directement les personnes encore fidèles au clan.
Et cet événement donna naissance à un certain Kitamura Kou, qui fit son apparition à Tokyo.
Tale as old as time.
Nakajima Hana»
avatar
Age : 24
That's my job :
Chercheuse de travail, et sûrement d'un but dans la vie.



Before all



What about love ? :

Mon unique et seul amour est la nourriture, je découvre peu à peu la joie des papilles, la douceur du palais.. et c'est l’extase.
More about me : • Une vision parfaite à chaque œil elle a commencé par le bas de l'échelle avant de devenir sniper.
• Trois fractures aux jambes, quatre aux poignets, et une à la côte, on peut dire que l'armée a été éprouvante mais jamais elle n'a baissé les bras.
• Elle ne peut boire qu'une bière, plus et elle devient incontrôlable.
• Une fois, un homme a voulu l'entraîner dans sa chambre sous peine qu'elle était une femme parmi des hommes et que c'est ce qu'elle cherchait, il a fini par ne plus pouvoir marcher pendant trois jours et s'est fait immédiatement renvoyer.
• Mais dernièrement suite à une mission, elle fut blessée au genou et une opération fut nécessaire détruisant une carrière de militaire par la même occasion.
• N'ayant plus de travail elle doit réapprendre à vivre et savoir ce qu'elle veut faire, mais les choix sont trop nombreux et elle n'a jamais pensé ainsi.
• Elle se casse la figure en talon et ne parlons pas de drague.. elle ne sait ni ne connaît rien à tout ça.
• Plusieurs cicatrices décorent son corps mais elle n'en porte pas attention et ne pense pas cela disgracieux, elle en est fière... pour le moment.
• A partir de huit ans elle n'a plus pleuré. Pour rien. Seule une fois, en partant pour l'armée. Le reste de sa vie, elle a enfermé la douleur et la transformé en rage de vaincre les obstacles.

Jeu 8 Mar - 18:28
Voir le profil de l'utilisateur
MON BEBE !!!! Alors voilà je vais marquer Haru partout sur son corps !!
MON PRECIIIIIIIIIEUX :please: :eager: :heart:

je l'aime tellement omg omg.. je t'aime et je connais presque tout de toi !!! :hehe: :scream: :scream:
Takenaka Yano» Admin ♥
avatar
That's my job :

Il est professeur d'histoire géographie. Il enseigne principalement au collège/lycée mais ça lui arrive de faire des interventions en faculté ou de donner quelques cours particuliers.


What about love ? :

Il est célibataire mais il est papa d'un petit garçon de 6 ans.
Il ne recherche pas particulièrement l'amour, préférant se consacrer à l'éducation et au bonheur de son fils.


More about me :
Il a passé son enfance et son adolescence à jongler entre familles d'accueil et orphelinat • De ce fait, il n’a jamais eu de « vrais » parents et a quitté le foyer à sa majorité. Cependant, même avant son départ, il travaillait déjà à côté afin d’économiser de l’argent. • Avant, lorsque quelque chose le traumatisait assez fortement, il se pouvait qu’il s’arrête de parler pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines. Cela lui est déjà arrivé quand il était plus jeune où après avoir réalisé l’abandon de ses parents, il n’a plus prononcé le moindre mot pendant plusieurs mois. Il se réfugiait également dans les endroits clos et petits, ça le rassurait.



Pourtant, Yano est une personne sociable, souriante et qui ne se gêne pas de faire l’idiot quand il en a l’occasion. Il se soucie de son entourage et aime se sentir utile. L’une des raisons pour laquelle, aujourd’hui encore il soutient l’orphelinat qui s’est occupé de lui pendant de nombreuses années et leur envoie de l’argent tous les mois. S’il a un peu de temps, il n’hésite pas non plus à leur donner un coup de main puis passer quelques heures avec les enfants.



Il a un fils de 6 ans qui malheureusement semble avoir hérité d'un trait fort de son caractère puisque sans qu'il n'en connaisse la véritable cause, celui-ci s’est arrêté de parler à l’âge de 4 ans et depuis lors, Yano n’a plus jamais entendu le son de sa voix • De ce fait, il maîtrise parfaitement le langage des signes japonais afin de comprendre plus aisément son fils qui est en train de l'apprendre • Le seul jeu qu'il refuse de jouer avec son fils est le "cache-cache" • Il ne croit pas en la justice, il ne croit pas en l'homme tout court et il a du mal à faire confiance. Encore plus maintenant que le Japon est devenu ce qu'il est à l'heure actuelle.


Jeu 8 Mar - 19:42
Voir le profil de l'utilisateur
*se jette sur Kou* :inlove: :inlove: :inlove:

Bon je suis pas Tetsu, mais tu me pardonneras hein, on a la même tête alors on devra s'aimer :inlove2: :heart: Je te protégerais de touuuuuuut promis ! J'ai hâte fufufu :inlove2: :inlove2:

Je dis pas courage pour la fichette, je sais qu'elle est fini :malin: (bon au moins courage pour la fin des anecdotes aller ! :hero:)  mais amuse-toi bien avec ce perso aussi en tout cas !!

Sinooooooooooon, tu sens cette odeur ?



Ca sent la faiblesseeee !! :mwaha: :mwaha:



Allez finis que je te valiiiiiiiiiiiide :heart: :heart:

_________________
Be strong forever
Because I couldn’t tell you, because I couldn’t say it. This cruel love makes my heart want to explode.  I miss you so much that I can’t stand it.
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Jeu 8 Mar - 20:36
Voir le profil de l'utilisateur
Hana > Fais donc fais donc :hehe: :heart: :heart:
Je suis contente si tu l'aimes haha ça fait du bien de retrouver Gun-chan jpp

Yano > DANS MES BRAS MON FRERE :inlove: :inlove: :heart:
Haha on va s'aimer, c'est écrit, on peut pas faire autrement fufufu ~ Oh oui protège-moi :faaa:
Merciiiiii xDD
Et oui je la sens cette odeur de faiblesse jpp :rip:
:heart: :heart: :heart:

_________________
Ashes slipping out of your hand, you just stand and stare, your glassy gaze fixed on something no one else could see,  no one else could know...

Yoshida Fubuki»
avatar
That's my job : Tatoueur et chef d'un clan de Yakuza

Jeu 8 Mar - 20:42
Voir le profil de l'utilisateur
Ah, cette bonne vieille faiblesse :hehe:
On a du mal à résister hein :stp:
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Jeu 8 Mar - 20:50
Voir le profil de l'utilisateur
Trop de mal à résister jpp :rip:

_________________
Ashes slipping out of your hand, you just stand and stare, your glassy gaze fixed on something no one else could see,  no one else could know...

Yoshida Fubuki»
avatar
That's my job : Tatoueur et chef d'un clan de Yakuza

Jeu 8 Mar - 20:52
Voir le profil de l'utilisateur
mouahaha on va créer le club des faibles
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Jeu 8 Mar - 20:54
Voir le profil de l'utilisateur
Allez, créons ce club ! Je suis sûre qu'on sera beaucoup !! XDDD

_________________
Ashes slipping out of your hand, you just stand and stare, your glassy gaze fixed on something no one else could see,  no one else could know...

Yoshida Fubuki»
avatar
That's my job : Tatoueur et chef d'un clan de Yakuza

Jeu 8 Mar - 20:56
Voir le profil de l'utilisateur
Rien qu'avec tout nos persos ça fait beaucoup :malin: Ok, je sors :hiding: xD
Takenaka Yano» Admin ♥
avatar
That's my job :

Il est professeur d'histoire géographie. Il enseigne principalement au collège/lycée mais ça lui arrive de faire des interventions en faculté ou de donner quelques cours particuliers.


What about love ? :

Il est célibataire mais il est papa d'un petit garçon de 6 ans.
Il ne recherche pas particulièrement l'amour, préférant se consacrer à l'éducation et au bonheur de son fils.


More about me :
Il a passé son enfance et son adolescence à jongler entre familles d'accueil et orphelinat • De ce fait, il n’a jamais eu de « vrais » parents et a quitté le foyer à sa majorité. Cependant, même avant son départ, il travaillait déjà à côté afin d’économiser de l’argent. • Avant, lorsque quelque chose le traumatisait assez fortement, il se pouvait qu’il s’arrête de parler pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines. Cela lui est déjà arrivé quand il était plus jeune où après avoir réalisé l’abandon de ses parents, il n’a plus prononcé le moindre mot pendant plusieurs mois. Il se réfugiait également dans les endroits clos et petits, ça le rassurait.



Pourtant, Yano est une personne sociable, souriante et qui ne se gêne pas de faire l’idiot quand il en a l’occasion. Il se soucie de son entourage et aime se sentir utile. L’une des raisons pour laquelle, aujourd’hui encore il soutient l’orphelinat qui s’est occupé de lui pendant de nombreuses années et leur envoie de l’argent tous les mois. S’il a un peu de temps, il n’hésite pas non plus à leur donner un coup de main puis passer quelques heures avec les enfants.



Il a un fils de 6 ans qui malheureusement semble avoir hérité d'un trait fort de son caractère puisque sans qu'il n'en connaisse la véritable cause, celui-ci s’est arrêté de parler à l’âge de 4 ans et depuis lors, Yano n’a plus jamais entendu le son de sa voix • De ce fait, il maîtrise parfaitement le langage des signes japonais afin de comprendre plus aisément son fils qui est en train de l'apprendre • Le seul jeu qu'il refuse de jouer avec son fils est le "cache-cache" • Il ne croit pas en la justice, il ne croit pas en l'homme tout court et il a du mal à faire confiance. Encore plus maintenant que le Japon est devenu ce qu'il est à l'heure actuelle.


Jeu 8 Mar - 21:04
Voir le profil de l'utilisateur

© blend & every


Tu es validé(e) !


Tu sais déjà tout ce que j'en pense :inlove2: mais voilà, faut qu'on fasse le rp now jpp :inlove2: love love loooove :heart: :heart: :heart:  

Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Tokyo puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship. De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec eux, tu peux aussi te créer un téléphone. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !  :heart:
©️ _Viviie.



_________________
Be strong forever
Because I couldn’t tell you, because I couldn’t say it. This cruel love makes my heart want to explode.  I miss you so much that I can’t stand it.
Saitou Hiroki» Admin ♥
avatar
That's my job : Idole


What about love ? :
More about me :

ϟ Le métier d'idole ne lui convient plus depuis quelques années. Il est forcé de continuer car son manager le fait chanter ϟ Il prend des vitamines en comprimés, ainsi que des antidépresseurs - ce que personne ne sait, pas même son manager ϟ On lui a tellement inculqué que l'image était importante qu'il en prend grand soin ϟ Son manager l'a giflé une fois. Depuis il n'ose plus le contrarier et obéit à la moindre de ses demandes ϟ Il est attiré par les hommes, mais refuse de l'admettre. De plus, il est effrayé à l'idée que cela se sache ϟ Il lit beaucoup de mangas ou de romans policiers ϟ Il a développé une anxiété sociale à cause de la pression médiatique, et des fans ϟ Il a abandonné l'idée de pouvoir se sortir de ce cauchemar un jour ϟ Il est allergique au pollen
ϟ Il a peur des insectes ϟ Il est assez tactile avec les personnes en qui il a confiance ϟ Il est gaucher



Jeu 8 Mar - 21:07
Voir le profil de l'utilisateur
Fubuki > Rien qu'avec eux ouais XD

Yano > Ouiiiiii le rp  :faaa:  :heart:

_________________
One of the greatest tragedies in life is to lose your own sense of self and accept the version of you that is expected by everyone else.
Ada Kurose»
avatar
Age : 32
That's my job : gérant du crazy circus, dealer et revendeur de drogues et d'organes.
What about love ? : l'amour ça ruine, ça tue ; c'est pour les faibles.
More about me :
001. Kurose aime bien se maquiller pour effrayer davantage et apprécier les réactions de ses clients, de ses rencontres. Ce sont des maquillages grossiers, parfois de clowns, qui l'amusent le plus. 002. Il a déjà tué des personnes, trois à ce jour, dont deux jugées pour cela dans son adolescence en tant que homicide involontaire. Il a fait de la prison pendant deux ans, des travaux d'intérêts généraux puis a du rembourser une amende. 003. Il préfère la nuit au jour, plus à l'aise pour agir dans l'ombre, rencontrer du monde et s'entourer. 004. Ses relations amoureuses se sont toujours soldées par des échecs, aussi ne recherche-t-il plus que des histoires d'un soir - quand l'envie lui en prend. 005. Kurose adore le parfum et est très sensible aux odeurs que portent ses interlocuteurs. Ne vous étonnez pas s'il se montre un peu trop tactile avec vous, c'est uniquement pour obtenir un peu de votre essence. 006. Il apprécie la nourriture et peut avoir des délires assez particuliers avec. Être sale dans tous les sens du terme ne le répugne en rien. 007. Kurose aime la musique et il lui arrive de pousser la chansonnette de temps en temps pour son bon plaisir. 008. Son plus grand rêve est de se faire incinérer. 009. Il se pose souvent des questions existentielles comme par exemple sur le sens que doit avoir sa vie sur cette Terre. 010. Il pense que les chats sont les seuls êtres capables de le comprendre.
Rps : black of night, hiroki -- sorrow of discord, fubuki -- soul eater, keisuke

Sam 10 Mar - 18:46
Voir le profil de l'utilisateur
Rebienvenue chez toi :malin:
Kitamura Kou» Admin ♥
avatar
Age : 24
That's my job : Infirmier


What about love ? :


...



More about me :

ϟ Son vrai nom est Takenaka Jun ϟ Il n'a aucun sens de l'orientation et serait capable de se perdre dans sa propre poche ϟ Il n'aime pas être le centre d'attention ϟ Il fait en sorte d'être discret. Il sait que certains membres du clan ont réussi à s'échapper ou sont sortis de prison depuis le temps. Il ne veut pas prendre le risque d'être découvert ϟ Il a tout le temps froid ϟ Il lui arrive de faire des cauchemars impliquant son père. De ce fait, il n'aime pas dormir ϟ Il s'occupe généralement l'esprit en regardant des documentaires divers sur son ordinateur ϟ Il adore les boissons chaudes, et les bains



Il parle anglais, coréen et chinois. Il fut contraint d'apprendre ces deux dernières langues par son père ϟ Il se pense fautif du départ de sa mère ϟ Il sursaute ou prend peur si l'on fait un geste trop brusque près de lui. Et si l'on se met à lui crier dessus, il devient immobile et silencieux ϟ Il n'est pas très sportif ϟ Il a une cicatrice dans le dos, faite par la ceinture de son père. Il a aussi d'autres petites marques ici et là, toutes faites par son paternel mais dont il réinvente l'origine ϟ Il a un tatouage à la cuisse, et dont les oiseaux s'élèvent jusqu'à sa hanche gauche. Les deux bandes représentent ces "deux" vies. Les oiseaux qui s'échappent, se croisent et se superposent sont tous les détails qui les rassemblent, et qui signifient qu'en réalité, il ne s'agit que d'une seule existence ϟ Il a les oreilles percées

Rps : Haru | HyeJin | Kana | Miya | Yano

Sam 10 Mar - 18:57
Voir le profil de l'utilisateur
Merci haha :please: :heart:

_________________
Ashes slipping out of your hand, you just stand and stare, your glassy gaze fixed on something no one else could see,  no one else could know...

Kitamura Kou | Et tout redevint poussière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The wrong side of heaven  :: First steps :: Présentations :: Présentations validées :: Very Down-