AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Weakness is human Ft Fubuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nakajima Hana»
avatar
Age : 24
That's my job :
Chercheuse de travail, et sûrement d'un but dans la vie.



Before all



What about love ? :

Mon unique et seul amour est la nourriture, je découvre peu à peu la joie des papilles, la douceur du palais.. et c'est l’extase.
More about me : • Une vision parfaite à chaque œil elle a commencé par le bas de l'échelle avant de devenir sniper.
• Trois fractures aux jambes, quatre aux poignets, et une à la côte, on peut dire que l'armée a été éprouvante mais jamais elle n'a baissé les bras.
• Elle ne peut boire qu'une bière, plus et elle devient incontrôlable.
• Une fois, un homme a voulu l'entraîner dans sa chambre sous peine qu'elle était une femme parmi des hommes et que c'est ce qu'elle cherchait, il a fini par ne plus pouvoir marcher pendant trois jours et s'est fait immédiatement renvoyer.
• Mais dernièrement suite à une mission, elle fut blessée au genou et une opération fut nécessaire détruisant une carrière de militaire par la même occasion.
• N'ayant plus de travail elle doit réapprendre à vivre et savoir ce qu'elle veut faire, mais les choix sont trop nombreux et elle n'a jamais pensé ainsi.
• Elle se casse la figure en talon et ne parlons pas de drague.. elle ne sait ni ne connaît rien à tout ça.
• Plusieurs cicatrices décorent son corps mais elle n'en porte pas attention et ne pense pas cela disgracieux, elle en est fière... pour le moment.
• A partir de huit ans elle n'a plus pleuré. Pour rien. Seule une fois, en partant pour l'armée. Le reste de sa vie, elle a enfermé la douleur et la transformé en rage de vaincre les obstacles.

Dim 11 Mar - 16:58
Voir le profil de l'utilisateur



Weakness is true
Parfois montrer une faiblesse ce n'est pas être faible  

Ce n'était pas que tu n'avais rien à faire. Mais tu n'avais pas grand chose à faire de ta vie maintenant. Alors tu découvrais. Tu prenais ton temps pour flâner dans les rues de Tokyo et faire de cet endroit un espace familier où il serait bon vivre et t'épanouir en tant que personne et non plus fille de ou bien comme fille militaire. Bref tu avais beaucoup de choses à rattraper, beaucoup à découvrir et cette ville ne dormait jamais. Alors en ce soir où tu étais particulièrement ennuyée de ce qui passait à la télévision, tu avais décidé de te lever et d'aller faire un tour allant sûrement acheter des babioles à manger. De toute façon, tu mangeais pas mal en ce moment, histoire de rattraper toutes les saveurs qu'il t'avait manqué et que tu cherchais à découvrir. Oui même le paquet de chips à l'effigie d'une des stars qui faisaient danser le Japon y passait. Mais ce soir, tu voulais trouver d'autres choses. Sortant donc de ton appartement, les mains dans les poches tu déambulais alors dans les rues passant de vitrines en vitrines avant de t'éloigner de ton quartier, de ta maison, et sûrement de l'endroit où tu aurais du rester. Tokyo avait changé. Le pays entier avait changé. Quand on pointait du doigt les autres pays pour leur insécurité, la délinquance ne faisait que monter. Quand le pays avait décidé de réprimer cette violence qui grimpait, il était trop tard. Mais ce paramètre n'entra pas de suite en ligne de compte. Et c'est sûrement ce qui te fit te perdre. Te perdre dans un endroit un peu trop grand, trop peuplé. Bien trop de monde marchaient dans les rues animés qui balançaient des centaines de couleurs et de sons avec des milliers d'odeurs se mélangeant. Ton attention se portait partout et nul part à la fois. Tu semblais comme absorbée par un tas d'images de sons et d'odeurs qui te faisaient tourner la tête. Un peu trop puisque tu te pris quelqu'un de face. T'excusant alors sans regarder le visage de la personne t'abaissant de suite tu cherchas à continuer ta route lorsqu'il prit ton bras. Allez vous vraiment vous engueuler pour une histoire d'inattention ? Tu le regardes alors t'excusant une nouvelle fois. Mais le monsieur n'est pas commode. Le monsieur n'est peut être même pas très droit dans ses baskets. Pourtant ce n'est qu'une légère altercation pour toi. Un léger malentendu qui pouvait énervé mais pas assez pour se battre. C'est ce que tu avais cru. Mais l'homme devait être éméché. Il devait ne plus comprendre où était la limite entre la réalité et la fiction qu'il se faisait. Alors il te prit pour tu ne savais trop quoi et la violence commença progressivement. Au début, tu ne disais rien. Un homme bourré était une sorte d'ombre de lui même et tu n'allais pas agir sans réfléchir. Seulement plus le temps passait et plus tu devais montrer une résistance voire, l'arrêter dans sa progression qui finirait sûrement mal. Reprenant ton poignet avec force il comprit cela comme une agression pure et dure et finalement s'énerva encore plus. [/i]Bravo Hana. [/i]Toi qui voulais de la discrétion. Tu venais de rater ton coup. Le repoussant alors qu'il essayait de te porter un coup tu venais d'agiter le drapeau rouge devant le taureau. La société n'était pas ce que tu comprenais le plus. Et tu venais juste de signer ton arrêt de mort, se faire frapper par une fille était bien au dessus de tout ce qu'un homme pouvait supporter, et ce fut le geste de trop qui te condamna. D'un coup par un coup porter à ton genou tu t'écroulas en grimaçant. C'était sûrement pour cela qu'ils t'avaient congédié. Parce qu'un coup te mettait à terre. Et sans que tu ne penses à rien d'autre tu te trouvas avec cette marque rouge sur ta joue. Pour une simple bousculade. Dans un simple quartier sûrement mal fréquenter. Juste pour un peu d'alcool dans le sang, tu te sentais humiliée ,une douleur lancinante enveloppant ton genou.





code by bat'phanie
Yoshida Fubuki»
avatar
That's my job : Tatoueur et chef d'un clan de Yakuza

Dim 11 Mar - 18:41
Voir le profil de l'utilisateur

Weakness is true
Parfois montrer une faiblesse ce n'est pas être faible  

Une longue journée, et dire que tu étais censée être en congé aujourd’hui, au lieu de ça, tu as dû régler plusieurs conflits avec les camps adverses, te réunir avec les clans alliés, discuter de ces petits crétins qui pensent pouvoir dealer ou faire du marché noir sur ton territoire et celui de tes alliés. Résultat, tu ne t’es pas du tout reposé, non pas que tu en ais vraiment besoin au final, mais tu aurais aimé pouvoir profiter de cette journée pour faire autre chose que de régler diverses conflits. Au final tu te retrouves dehors alors que le soir est déjà là, tu profiterais bien d’un peu de répit dans un bar, alors une fois sortit de cette réunion, tu décides de te rendre dans un bar pour boire un verre, te détendre. Tu as proposé à plusieurs de tes hommes de te rejoindre, alors tu te rends au bar pour les retrouver. Tu ne te serais probablement pas arrêté dans cette rue si une scène particulière n’avait pas attiré ton attention. Tu la vois là, gisant au sol, à genoux, alors qu’un homme qui est loin d’être sobre semble s’en prendre à elle. Tu n’as jamais été du genre chevalier servant, mais voir ce genre de scène ne peut pas te laisser indifférent, tu as un code d’honneur, jamais tu ne frappes sur une femme à moins qu’elle n’ait commencé. Cette femme te semble bel et bien en détresse et tu sais que ta conscience ne sera pas tranquille si tu passe ton chemin sans même l’aider. Un soupir s’échappe de tes lèvres alors que tu t’avances vers eux. Ce n’est décidément pas un vrai jour de repos.

-Tu frappes une femme et tu oses te considérer comme un homme? tu déclares.

Tu t’es posté contre un mur, les bras croisés sur ta poitrine, le regard dur et froid.

L’homme détourne la tête pour poser son regard sur toi. Il ne semble guère effrayé, rien d’étonnant étant donné qu’il est bourré.

-Qu’est-ce que tu veux? crache-t-il

Un nouveau soupir, s’il savait…

-Moi? Juste t’apprendre la galanterie, tu réponds.

L’homme s’avance vers toi, avant de tenter de te frapper.

-Trop lent!

A peine a-t-il lever le poings que tu l’as déjà attrapé et cloué au mur. Le regard hébété, il ne semble pas comprendre ce qu’il lui arrive. Il tente de se défaire de ton emprise, en vain. Ton regard se fait plus dur tandis que tu t’adresses à lui.

-Je te préviens, je ne tolère pas ce genre de comportement sur mon territoire, alors t’as intérêt à déguerpir et vite, si tu ne souhaites pas que je te refasses le portrait!

A peine as-tu finis ta phrase que l’homme est déjà loin, titubant dans sa course. Ton regard se pose alors sur la jeune femme qui semble avoir du mal à se relever.

-Vous allez bien? tu demandes en lui tendant la main pour l’aider à se relever.


code by bat'phanie
Nakajima Hana»
avatar
Age : 24
That's my job :
Chercheuse de travail, et sûrement d'un but dans la vie.



Before all



What about love ? :

Mon unique et seul amour est la nourriture, je découvre peu à peu la joie des papilles, la douceur du palais.. et c'est l’extase.
More about me : • Une vision parfaite à chaque œil elle a commencé par le bas de l'échelle avant de devenir sniper.
• Trois fractures aux jambes, quatre aux poignets, et une à la côte, on peut dire que l'armée a été éprouvante mais jamais elle n'a baissé les bras.
• Elle ne peut boire qu'une bière, plus et elle devient incontrôlable.
• Une fois, un homme a voulu l'entraîner dans sa chambre sous peine qu'elle était une femme parmi des hommes et que c'est ce qu'elle cherchait, il a fini par ne plus pouvoir marcher pendant trois jours et s'est fait immédiatement renvoyer.
• Mais dernièrement suite à une mission, elle fut blessée au genou et une opération fut nécessaire détruisant une carrière de militaire par la même occasion.
• N'ayant plus de travail elle doit réapprendre à vivre et savoir ce qu'elle veut faire, mais les choix sont trop nombreux et elle n'a jamais pensé ainsi.
• Elle se casse la figure en talon et ne parlons pas de drague.. elle ne sait ni ne connaît rien à tout ça.
• Plusieurs cicatrices décorent son corps mais elle n'en porte pas attention et ne pense pas cela disgracieux, elle en est fière... pour le moment.
• A partir de huit ans elle n'a plus pleuré. Pour rien. Seule une fois, en partant pour l'armée. Le reste de sa vie, elle a enfermé la douleur et la transformé en rage de vaincre les obstacles.

Sam 17 Mar - 11:46
Voir le profil de l'utilisateur

Weakness is true
Parfois montrer une faiblesse ce n'est pas être faible  

Avoir été congédiée avait été la chose la plus dur à assumer. Non pas parce que le monde militaire était ta passion. Mais ce monde était tout ce que tu connaissais. La preuve lorsque tu te trouvais dans les rues de Tokyo en étant seulement Hana. Hana tout court c'était bien plus effrayant qu'en étant Nakajima. Le petit soldat qui obéissait simplement. Ici tu devais faire tes preuves. Ici tout recommençait à zéro et tu devais réapprendre à vivre tranquillement en changeant de vie radicalement. Et le pire dans tout ça c'est que tu ne savais pas quoi faire dans cette vie nouvelle. Mais il fallait que tu t'estimes heureuse d'avoir un nouveau départ. Certains en rêvaient. Mais il ne fallait pas oublier que chacun voyait les choses différemment et ta vision n'était pas si bonne. Comme une pauvre brebis lâcher dans un monde inconnu où les loups se déguisaient en proie. La preuve. Parce que tu as des valeurs et des principes tu ne veux pas frapper cet homme alcoolisé. Car il n'est pas dans son état normal, parce qu'il ne mérite pas un acharnement plus violent qu'une indifférence à peine cachée. Mais finalement ce n'était pas la bonne attitude non plus et l'endroit visé fut bien plus que tu ne pus le supporter. Un petit gémissement de douleur, une position de recroquevillement, et tu partais loin. Trop loin pour comprendre ce qu'il se passait et essayer de parer une quelconque attaque. Et cette fois ci tu étais bien démunie. Tu étais tellement perdue que tous tes membres refusaient de bouger sans savoir à quoi cela allait mener. Sûrement que ça finirait mal. Et ça aurait fini mal. Mais une voix porte à tes oreilles et te sors de tes pensées qui n'étaient pas claires. Tournant légèrement la tête tu essaies de voir qui parle. Tu aurais pu le remercier, ou dans ton état normal tu lui aurais dit que tu n'avais pas besoin d'aide, le problème étant que là, tu ne te sentais pas de te défendre. Pas maintenant, pas comme ça. Et il parle. Il gourmande cet homme qui n'est clairement pas dans son état normal. Tu aurais pu dire la même chose, t'énerver contre un homme qui se prenait pour un être suprême. Et une entente non cordiale commence entre les deux hommes. Les coups que tu avais évité avant été évité avec brio encore une fois. Mais contrairement à toi, l'homme restait sur ses deux jambes. Comme si tout n'était qu'un film tu restais à tenir ton genoux, celui ci te lançant assez pour te clouer au sol. C'était presque honteux, non ça l'était carrément mais ce qui te fit le plus tilter fut l'appropriation du territoire. « Mon territoire » c'était étrange non ? Réfléchissant un moment tu mords quelque peu ta lèvre sortant de tes pensées lorsque l'homme s'adresse à toi. Ton regard se relève sur lui. Sa main tendue te fait rendre compte qu'ici aussi les gens pouvaient donner leur aide. Prenant alors sa main, ou plutôt son poignet afin que tu puisses t'appuyer allègrement sur lui.

" Ca va.. merci.. "

La grimace qui tordait ton visage lorsque tu te relevas trahissait ton mal. Mais tu devais te reprendre et marcher au moins jusqu'à chez toi.

" Merci pour … ça. "

Grattant un peu ton crâne tu n'osais pas trop t'appuyer sur ta jambe endolorie préférant rester sur celle qui n'avait rien. C'était gênant. On ne parlait pas d'une situation de guerre horrible mais juste d'un homme bourré qui avait eu raison de ta petite force. Tu soupires un peu en y pensant.

"Ne vous méprenez pas.. je suis pas comme ça tout le temps... "




code by bat'phanie
Yoshida Fubuki»
avatar
That's my job : Tatoueur et chef d'un clan de Yakuza

Mer 28 Mar - 17:26
Voir le profil de l'utilisateur

Weakness is true
Parfois montrer une faiblesse ce n'est pas être faible  

Elle te répond que ça va tandis que tu l’aides à se relever. Sa grimace de douleur ne t’échappes pas, mais tu ne dis rien. A vrai dire tu ne saurais quoi lui dire, tu n’es pas un gentleman, tu l’as aidé, pour autant tu n’est pas ce prince sur son beau cheval blanc qui court sauver les demoiselles en détresse. Non, ce n’est pas ton truc. Elle te dit de ne pas te méprendre, qu’elle n’est pas toujours comme ça. Des mots qui t’arrachent un sourire ironique.

-Pourquoi, d’habitude c’est encore pire?


Ton ton est neutre, bien que quelque peu ironique. Tu aimerais pouvoir la laisser et partir, malheureusement tu l’as aidé et bien que ce ne soit pas ton genre, tu ne te vois pas la laisser seule ici, alors qu’il fait nuit et qu’elle semble incapable de se défendre, même contre un pauvre ivrogne. Alors tu n’as pas vraiment le choix, ce qui t’arrache un soupir intérieurement.

-Vous habitez loin d’ici? Je vous demande simplement parce que vous me semblez incapable de marcher seule.

Qu’elle ne se méprenne pas sur tes intentions, la seule chose que tu souhaites c’est la ramener chez elle et pouvoir enfin vaquer à tes occupations, rien de plus. De toute façon, les femmes et tout ce qui s’y rapporte, tu ne t’y intéresses pas, tu l’as à peine regardé, mais elle ne semble pas être ton style de toute façon. La seule chose que tu désires, c’est pouvoir passer une soirée tranquille, sans ennuis, sans problèmes, sans avoir à te soucier de quoique ce soit, pour une fois. Tu attends sa réponse, tu espères que son logement ne se trouve pas loin, tu n’as pas envie de traverser toute la ville pour la ramener, une perte de temps et une soirée gâchée.



code by bat'phanie
Weakness is human Ft Fubuki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The wrong side of heaven  :: Tokyo City :: Shinjuku :: Kabukicho-